La générosité est un cercle vertueux : Interview de Marc Vossen

Chez Martine Constant Consulting Group, nous cherchons à travailler avec des clients dont nous sommes fiers. Marc Vossen en fait partie. Les années de collaboration avec celui qui a tenu la barre de NGroup (Groupe de Nostalgie, NRJ, Chérie…) ne se comptent plus. Des années de confiance et d’enrichissement mutuels… Aujourd’hui, il a cédé sa place à Kim Beyns pour partir accomplir d’autres rêves. C’est l’occasion d’un énième échange inspirant… et de lui souhaiter de toujours garder la tête dans les étoiles ! 

Marc, si tu devais te définir en 3 mots…?

Est-ce que je peux en choisir quatre ? Car j’aime bien le mot FIER, dont chaque lettre est le début d’un mot qui me correspond. D’abord le « F » de Fédérateur. J’aime rassembler des personnes autour d’un projet qui a du sens. Et puis le « I » de Inspirant, car je pense que c’est pour moi un devoir de l’être. J’estime devoir rendre aux autres et à la vie ce qu’ils m’ont offert, tout en étant le plus cohérent possible avec ce que je représente. Ensuite il y a le « E » de Enthousiasme. J’aime vivre la vie de la manière la plus drôle et la plus excitante possible. Enfin, le « R » de Rêveur, car on est sur terre pour réaliser nos rêves. Nous qui sommes privilégiés, malgré nos difficultés, nous avons quasi le devoir d’être audacieux et de réaliser nos rêves dans le respect des autres et de la terre.

Pourquoi avoir ajouté le mot « optimiste » à côté de CEO sur ton profil Linkedin ?

Ma maman m’a toujours appris à voir la bouteille à moitié pleine. L’optimisme n’est pas de la naïveté. Face à un problème, j’ai la volonté d’imaginer une solution pour rebondir et de tout faire pour la mettre en œuvre. L’optimisme demande donc de la lucidité, de la volonté et du courage. Je me retrouve exactement dans cette phrase : « Je suis un optimiste parce qu’il est trop tard pour être pessimiste. »  C’est une philosophie de vie. Mais quand on sait qu’il faut 5 informations positives pour contrer une information négative, c’est aussi un sacré boulot !

Nous te connaissons depuis longtemps comme un entrepreneur engagé et généreux. Comment commence pour toi la générosité ?

Cela commence par s’intéresser sincèrement aux autres qui nous sont proches. Pour moi, les 4 mots qui traduisent la générosité sont « bonjour, bravo, merci, je t’aime. »

Qu’est-ce qui t’a motivé à lancer l’émission « 100 minutes pour changer le monde » ?


Parce que nous voulons mettre en avant les petits, les moins visibles, ceux qui n’ont pas les moyens financiers pour se payer une campagne publicitaire en radio et qui font un boulot formidable, chacun à leur niveau, pour rendre le monde meilleur. Nous avons une responsabilité sociétale et nous voulons aider une multitude d’associations dans tous les domaines. Et parce qu’à côté de la bienveillance de nos animateurs, de nos infos constructives, nous voulons que nos écrans publicitaires soient à notre image : solidaires et bienveillants. 


Martine Constant Consulting Group a aussi une longue expertise dans l’humanitaire. Que dirais-tu aux entrepreneurs qui veulent davantage s’engager envers des ONG?

Je dirais que pour parler d’humanitaire, il faut avant toute chose de l’humanité. Soyons humains et solidaires en nous intéressant aux autres et à la terre, en mettant cela au centre de la stratégie de l’entreprise. Oui, être profitable est indispensable. Mais sans un socle d’humanité en interne, faire de l’humanitaire ne rime à rien.

Quoi d’autre encore ?

L’entrepreneur doit se demander pourquoi son entreprise est sur cette terre. S’il avait la possibilité d’être généreux avec quelqu’un en-dehors de son entourage immédiat, qui souhaiterait-il aider?  Et quelle trace souhaiterait-il laisser dans le monde, au-delà de l’univers de son entreprise ? Celui ou celle qui s’ouvre à la solidarité retirera de belles choses, non seulement pour lui, elle-même, mais aussi pour son entreprise. Et puis il faut selon moi pouvoir donner avant de recevoir, parce que pour avoir de la chance, il faut d’abord être une chance. La solidarité est un cercle vertueux.

S’engager dans l’humanitaire bonifie l’entreprise, en quelque sorte…

Exactement ! Une entreprise solidaire et bienveillante aura une meilleure image, tant en interne qu’en externe. Les équipiers et équipières auront un sentiment d’appartenance accru et seront fiers de leur entreprise. Par ailleurs, de plus en plus de jeunes des générations Y et Z recherchent du sens, du partage et de l’humanité. Un entrepreneur qui s’engage au-delà de son entreprise donnera envie d’agir avec lui et d’œuvrer pour un monde meilleur.

Un truc qui t’agace ?

Ce sont les dirigeants qui se prennent au sérieux. On peut très bien faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux…

Pourquoi es-tu resté fidèle à Martine Constant Consulting Group pendant autant d’années ?

Parce qu’au-delà de la dimension humaine, ses équipes sont remarquablement engagées et réalisent un travail de grande qualité. Humanité, fiabilité, disponibilité, agilité, rapport qualité/prix… Les résultats de nos études ne trompent pas !

Enfin, tes 3 bonnes résolutions pour ta nouvelle vie?

La 1ère est de continuer à réaliser mes rêves. L’un d’eux est d’être comédien. De jouer sur scène. Je n’ai pas la prétention de devenir comédien. J’ai trop de respect pour eux. Mais je veux continuer à balancer des ondes positives. Et la scène est un espace d’expression que j’aime beaucoup. Il y a 3 projets en route. Alors je vais apprendre, me former et nous verrons bien ce que cela donnera. Un de mes autres rêves est de visiter la Nouvelle-Zélande. J’ai voulu le mettre de côté car l’impact d’un long-courrier sur la planète est désastreux. Mais un ami a bousculé mes a priori : qu’est-ce qui m’empêche d’aller jusqu’en Nouvelle-Zélande autrement ? Et il a raison ! Je vais avoir du temps… Voyager autrement me permettra certainement de faire de merveilleuses rencontres. D’ailleurs, prendre le temps est ma 2ème bonne résolution, chose que j’ai sans doute trop peu faite dans ma vie… Enfin, ma 3ème résolution est quelque chose que je n’ai encore dit à personne : Aimer mieux ! Aimer les autres, mais aussi moi-même…